Séchage des boues claires de la station d'épuration d'Ingolstadt : une success-story

Image 1 : Séchage thermique des boues, station d'épuration d'Ingolstadt
Image 1 : Séchage thermique des boues, station d'épuration d'Ingolstadt

Le séchage est exécuté à un niveau de température très bas

Depuis août 2005, deux sécheurs à bandes HUBER de type KULT BT 80 (cf. photo 1) sont en fonctionnement dans la station d'épuration d'Ingolstadt. La surface de séchage installée est de 80 m2 par sécheur. Cela correspond à notre nouveau sécheur de type BT 16.

HUBER SE a alors fourni, outre les installations de séchage, les silos à boues et les pompes à boues épaisses. Le traitement des rejets en air a été réalisé par le maître d’ouvrage. L'intégralité de l'installation est représentée sur l'image 2.

La particularité du séchage des boues à Ingolstadt réside en ce que le séchage est effectué à très basse température. Le fluide caloporteur utilisé est de l'eau chaude à une température de 53 °C seulement. Cette eau chaude est réchauffée dans la centrale en cogénération voisine, grâce à la vapeur rejetée toute l'année par une turbine de condensation, par le biais d'un échangeur de chaleur eau / vapeur. L'eau chaude est mise à la disposition de la station d'épuration gratuitement, de telle sorte que les coûts d'exploitation du séchage des boues claires sont extrêmement faibles. Les boues séchées à 90 % de matière sèche sont ensuite transformées en chaleur dans la centrale de cogénération, ce qui permet de boucler le circuit.

Image 2 : Schéma du séchage thermique des boues à Ingolstadt
Image 2 : Schéma du séchage thermique des boues à Ingolstadt

Grâce à la proximité immédiate de la centrale en cogénération d'Ingolstadt, les avantages suivants ont notamment pu être obtenus avec le séchage des boues:

  • Économie de 294 000 kilomètres parcourus par an
  • Économie de 88 000 litres de gasoil par an
  • Suppression de 225 000 kg d'émissions de CO2 par an
  • Suppression de l'utilisation d'énergie primaire fossile
  • Exploitation d'énergie secondaire sous forme de chaleur perdue gratuite provenant de la centrale en cogénération
  • Génération d’électricité à produit à partir de sources renouvelables par la centrale en cogénération

La plupart des travaux de maintenance (par ex. nettoyage de la pelletisation) peuvent en principe être exécutés pendant le fonctionnement de l'installation. De ce fait, les temps d'arrêt sont faibles et les sécheurs peuvent, la plupart du temps, fonctionner en continu sept jours sur sept. Les installations de séchage atteignent ainsi sans difficultés une durée de fonctionnement annuelle moyenne nettement supérieure à 8 000 h.

Le directeur technique de la station d'épuration d'Ingolstadt, Rudolf Beck, est particulièrement satisfait des faibles coûts de maintenance du système.

 
Les caractéristiques techniques de l'installation de séchage sont détaillées ci-après:

  • Capacité en boues : 12 000 t/an
  • Nombre de lignes de séchage : 2
  • Siccité en entrée : 30 %
  • Siccité en  sortie : 90 %
  • Durée de fonctionnement : > 8 000 h/an
  • Charge moyenne en boues par ligne : env. 900 kg/h max.
  • Évaporation d'eau par ligne : env. 600 kg/h max.
  • Température eau chaude entrée : env. 53 °C
  • Besoin calorifique : env. 7 500 MWh/an à partir de la centrale cogénération
  • Consommation électrique : env. 150 kW